CHSLD et HÔP0ITAL

chsldhôpital

La compagnie Souveraineté La Solution inc écrivait dans son mémoire en 1995, que tous les gens aptes au travail devraient travailler 3 jours semaines pour payer leur pitance. Cela ne coûtera pas plus cher que maintenant. Nous les payons à se tourner les pouces à la maison. Ces gens ne demandent pas mieux de se sentir utile dans la société. Qui c'est ces gens embrasseront ce travail et seront interpeller à faire de ce travail leur vocation.


Après tout ce sont nos trésors nationaux. Nous devrions être fiers de leur héritage, mais à en juger des sévices que nous leurs procurons aujourd'hui,nous devions avoir honte. Nous avons mit l'argent en priorité avant l'humanitaire. Ce qui importe à apporté à nos trésors nationaux ce n'est pas le ratio, le coût des soins, la beauté de l’établissement ou de son personnel, ils s’en foutent. Ce que nous voulons pour nos trésors nationaux c'est leur fournier les soins appropriés ainsi que toute l'attention qu'ils ont besoin, selon ces 3 critères : la dignité, le respect et de la reconnaissance, le tout basé sur de la logique humanitaire.


Vous pouvez lire ces propositions sur le site de la compagnie Souveraineté La Solution inc. site : www.souverainetelasolution.com menu de droite, article (document) en bas de la page section mémoire 1995 titre : dans un Québec indépendant.
Bien d’autres articles d'actualités tels que Hypothèque croisant, (C.H.I.P ), coalition de dettes, participation dans la ligue nationale et bien d'autres.


Il faut réaliser que présentement dans cette confédération nous ne pouvons pas exiger à des gens qui reçoivent des prestations d'aide social d'aller travailler car c’est une juridiction fédérale. Ne vous laissez pas berner par la fleur de lys sur le chèque.

préposésainés

Les Libéraux sur les traces catastrophiques de l'Espagne

azt`que

pyloneterritoire du québec

Le pays de l'Espagne dans les années 1502 à 1520 s'avait approprié tout l'or qui se trouvait dans le palais du chef des aztèques (Montezuma) au pays connu aujourd'hui sous le nom de Mexique. L'Espagne devenue très riche avec l'or qu'elle s'avait approprié, si bien qu'elle donnai à son peuple une vie de pacha et acheta la majorité des biens pour son peuple à l'extérieur de son pays. Mais quand la réserve d'or fut à un niveau critique les dirigeants espagnols décidèrent de restreindre l'achat à l'extérieur du pays et de favoriser l'achats à l'intérieur de ses frontière, mais le hic était que le pays avait acheté à l'extérieur pendant plusieurs années, le savoir que son peuple détenait dans le passé étais que vague souvenir.
    
Couillard et ses libéraux son sur la même voie, à l'exception que les personnes qui font une vie de pacha ce son ses député et ses amis et des futures donateurs de pays étrangers.
Il était écrit dans un grand quotidien que la société Hydro Québec avait octroyé un contrat pour la fabrication et la fourniture de pilonnes pour le transport d'électricité à une compagnie à l'extérieur du Québec au détriment de deux constructeurs Québécois, le tout en nous laissant sous-entendre qu'il économisait $100 millions et plus.
        
À chaque fois que le gouvernement Couillard et ses députés, qui contrôlent plusieurs sociétés d'états de biens et services, et financières, donnent des contrats à des compagnies à l'extérieur du Québec. ils nous appauvrissent (le peuple du Québec) économiquement, intellectuellement, et socialement.

Solution
Qu'un mot d'ordre soit donné avec une date et un endroit à Québec pour un rendez-vous ayant comme seul but d'aviser les députés Libéraux et leur chef de partir de ce parlement dès cet instant, et qu'ils ne sont plus dignes de gouverner la Nation. Que l'opposition officielle forme désormais un gouvernement légitime, jusqu'à la fin de ce terme et que les candidats du PQ qui sont arrivés deuxième dans les comtés où les libéraux ont été élus, soient proclamés élu, et que ce processus de sélection des députés par le DGEQ se tienne en dedans de 10 jours de calendrier à partir de la date de l'avis et ceci pour égaler le nombre de députés libéraux qui ont siégé de la dernière élection à aujourd'hui. La prise de pouvoir par le PQ se fera la même journée que l'avis donné aux Libéraux. Le parti Libéral sera rétrogradé à simple opposition ainsi que le salaire de simple député, 1 député de moins que la CAQ et la CAQ deviendra l'opposition officielle. Les ancien députés qui perdrons le statut de député n'auront pas droit à une prime de départ seulement à une pension et cela seulement à la fin de ce terme s'ils y ont droit, ceux qui n'ont pas le droit à une pension recevront une indemnité de départ équivalente à une semaine par année en poste à la fin du présent mandat. Nous ne voulons pas d'élection avant la fin du présent terme.

Voici la suggestion nos:(5)
Seulement les personnes nées au Québec et de langue française peuvent poser leur candidature au poste de président d'institutions publiques et parapubliques gérant des fonds provenant de cotisants québécois : la caisse de dépôt et de placement (bas de laine des québécois) ainsi que ses filiales prêteuses : la SGF.
            
Source : www.souverainetelasolution.com menu de droite sous accueil, article (constitution provisoire).

Des autochtones gagnent plus que le premier ministre

grand chefAndré Desnoyers (président de Souveraineté La Solution inc. et de Nation-Unie.org) écrivait dans son mémoire déposé le 23 février 1995, un texte sur le volet autochtones (www.souverainetelasolution.com) menu Documents, section Mémoires; et en deuxième lieu voici les écrits d’un grand quotidien francophone publiés le 1er novembre 2014, p. 26.

Le fils d'un chef de bande aurait touché 536 000$ annuellement

AGENCE QMI  Le chef d'une communauté des Premières Nations de la Colombie-Britannique et sa famille ont reçu une rémunération de plus de 4,1 millions $ au cours des quatre dernières armées.

Entre 2010 et 2014, le salaire moyen annuel du chef de la nation Shuswap, Paul Sam, a été de 364 000$. Un salaire non imposable versé par le gouvernement fédéral.  La communauté Shuswap compte 267 membres, dont seulement 87 vivent dans la réserve située à Invermere près de la frontière avec l'Alberta.

Le fils du chef a reçu une rémunération moyenne encore plus élevée au cours des quatre dernières années à 536 000 $. Leurs femmes et leurs enfants ont aussi touché un salaire considérable.  Les chiffres ont été fournis cette semaine au quotidien The Vancouver Sun par des membres de la communauté. mécontents du travail du chef, en poste depuis plus de 30 ans.

En entrevue, un conseiller de la communauté a indiqué que la plupart des membres ne savaient pas que leur chef touchait un salaire aussi élevé. Il se dit dégoûté et affirme que les choses vont changer.  Le Conseil de bande a reçu l'appui du ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt.  «Le gouvernement s'attend à ce que les conseils de bande des Premières Nations utilisent l'argent des contribuables de façon responsable et dans l'intérêt de tous les membres de leur communauté», a indiqué une porte-parole du ministère.

SANS ÉLECTRICITÉ
L'argent octroyé par le gouvernement doit avant tout servir aux besoins des membres de la communauté. Des candidats à la prochaine élection au Conseil de bande ont indiqué au Vancouver Sun que des membres ont passé le dernier hiver sans eau ni électricité et que le chef de bande leur a dit que la communauté n'avait pas d'argent pour eux.

Depuis juillet dernier, en vertu de la Loi sur la transparence financière des Premières Nations, les Premières Nations du Canada doivent publier en ligne leurs états financiers et le salaire de leurs dirigeants. Auparavant, les communautés autochtones devaient produire des états financiers vérifiés par un auditeur indépendant, mais n'étaient pas obligées de les publier.

Selon la Fédération canadienne des contribuables, une cinquantaine de membres de conseils de bande ont touché, au cours des dernières années, un salaire plus élevé que le premier ministre du Canada qui était de 320400$ en 2013.

Couillard, Charest, du pareil au même

Selon les dires d'un ancien politicien qui avait entré la première fois en 1964, que son premier dossier qu’il avait à s'occuper, était celui des relations fédérales provinciales sur le déséquilibre fiscal
C'est dire que le fédéralisme canadien n'a guère changé en quarante ans.  Le déséquilibre entre le
fédéral (Ottawa) et le Québec est fort simple, le fédéral excède systématiquement ses besoins (ce qui génère des surplus constants), alors qu’au Québec ce sont les besoins qui excèdent les revenus, (qui génèrent des déficits). Voici le déséquilibre fiscal tait décrié.

En effet pour des raisons politiques évidentes, te gouvernement fédéral ne demande pas mieux que d'utiliser ces surplus pour intervenir dans tous les dossiers chauds où le Québec manque de ressources, Il se donne ainsi l’air d’un sauveur en aidant le Québec avec l’argent des québécois.

Tous les domaines les plus importants relevant du Québec ont tait l'objet d'une telle ingérence: la santé, l'enseignement supérieur, l'aide sociale, l'infrastructure provinciale et municipale, bourse aux étudiants, ainsi que les garderies. Sans compter les domaines comme la culture où le gouvernement s’est arrogé un rôle que la constitution ne lui accorde pas. De sorte que te gouvernement fédéral est devenu te gouvernement important, celui qui peut s’occuper de tous les problèmes. Alors que le gouvernement du Québec tait figure de parent pauvre.

Comment peut-on corriger ce déficit fiscal? Ce n’est évidemment pas en permettant au gouvernement fédéral de dépenser encore plus d'argent dans les domaines qui relèvent du Québec. Car cela referait que confirmer le déséquilibre que l'on veut corriger. Plus le gouvernement fédéral dépensera dans des domaines qui relèvent du Québec, plus il voudra conserver les surplus qui lui permettent de le faire. Et c' est là que l'on voit la bêtise absolue du gouvernement Charest qui supplie le gouvernement fédéral de dépenser encore plus d'argent dans l'éducation supérieure et la santé, sous prétexte de corriger le déséquilibre fiscal.

En effet l'histoire a prouvé qu'il est impossible d'amender le Canada, à corriger le déséquilibre fiscal qui le favorise. En réalité la seule manière de récupérer ses taxes et impôts et revenus de toutes sortes et de reprendre le plein contrôle de ses compétences, c’est de faire son indépendance. Car l’expérience que nous avons vécue, démontre hors de tout doute raisonnable qu'il est impossible de réformer te fédéralisme canadien.
                                
Source: www.souverainetelasolution.com Notre Journal, décembre 2006, p.4 Commentaires.

Hara-kiri

territoire québecUne personne qui a fait le geste d’ara-kiri, s’est donnée la mort en se poignardant.  C’est ce que les gens ont fait en votant Libéral à la dernière élection au Québec, et par le fait même ils ont fait reculer le droit des femmes de 50 ans ainsi que toute la nation québécoise.

Le chef du parti Libéral et premier ministre nous demande de choisir où il va couper(dans quel service dispensé à nous et que nous payons, celui-ci va disparaître sans changer nos contributions).  C’est se faire hara-kiri.

C’est le résultat d’avoir divisé le vote, ne pas exercer son droit de vote ou l’annuler.  En votant pour un autre parti que le Parti Québécois, nous avons élu le pire gouvernement de l’histoire du Québec.  

Les députés de ce parti sont atteints du syndrome de Stockholm (qui prend pour son bourreau et défend sa cause).  Ce gouvernement nous livre à un peuple qui a des contrôleurs avec une mentalité archaïque d’assimiler et de dépouiller ses conquis (le peuple francophone).  Les conquérants ont divisé leur colonie en territoires pour faciliter l’assimilation et faire une réserve pour la plus grosse concentration de francophones en Amérique: le Québec.

Le Québec est le seul endroit où ce peuple vit, parle et travaille en français dans toutes les Amériques.  Ce peuple a été le premier au monde à utiliser cette langue dans sa vie de tous les jours.

Renversons ce gouvernement avant la fin de son terme et donnons-nous le seul pays francophone des Amérique: le pays du Québec.

hara kiri

Manque de lois et d’amendements

Avec un manque flagrant d’amendements, des lois sont désuètes ou carrément inexistantes: des propriétaires de maisons mobiles dans un parc n’ont pas de protection et de dédommagements ou autres advenant un avis d’éviction et ceci peu importe que vous ayez une hypothèque, donnez votre maison en garantie pour un prêt, que vous ayez une subvention gouvernementale peu importe la raison (toit, fenêtre, structure, rénovation, etc.) ou encore vous avez fait un RAPP sur vos REER pour faire une mise de fonds pour acheter une maison mobile dans un parc sur terrain loué.

Des propriétaires de parc peuvent donner tous leurs avoirs comme garantie à une institution financière pour un prêt et s’il n’y a pas de différence de pourcentage pour un prêt pour un terrain vacant ou un parc de maisons mobiles, les propriétaires de maisons dans ce dit parc avec l’inexistence de lois pour les protéger sont dans une situation de vulnérabilité devant une éviction.

Comme un malheur n’arrive pas seul, un propriétaire de parc qui a donné tous ses avoirs en garantie pour un prêt, peut investir le tout à l’extérieur du parc et si un service fait défaut dans le dit parc, armez-vous de patience.  Le propriétaire du parc, après plusieurs plaintes répare le bris en vous laissant sous-entendre que c’est une réparation temporaire, mais pour lui c’est du permanent.  Advenant que les autorités environnementales ou autres aient reçu des plaintes à répétition, elles vont le considérer comme propriétaire délinquant, si elles considèrent que votre santé est en danger, elles peuvent ordonner au propriétaire du dit parc de faire les travaux appropriés et si les factures des travaux et de matériaux rendent le parc non rentable le propriétaire du dit parc va envoyer la situation au calendrier grec.  Les propriétaires de maisons du dit parc vont recevoir une éviction à coup sûr.

Si vous déménagez votre maison dans un autre parc, vous connaîtrez peut-être une situation qui ressemble à un cartel, je m’explique: en l’absence d’un organisme gouvernemental pour empêcher des compagnies venant de l’extérieur du Québec de prendre possession ou contrôle stratégique sur nos compagnies en sol québécois, ceci est réservé à une région de la terre qui a le titre de pays, le Québec avec le parti Libéral qui est fédéraliste ne protège pas le Québec.  Aucun parti fédéraliste au Québec le fera, seul un gouvernement dans un Québec pays le peut.

Je suggère fortement de voir la saga d’éviction sur la page d’accueil de la compagnie Souveraineté La Solution inc.  

www.souverainetelasolution.com menu Éviction et taxes.

Voir le numéro 9 de la saga d’éviction, elle vous sera utile comme jurisprudence advenant une éviction.

Si nous responsabilisons nos élus

detteSi nous exigions de nos élus, tous partis confondus, d’être responsables du déficit annuel qui reflète leur gestion à 10% de retenue de leur paie pour les députés dans l’opposition tous confondus et 15% de leur paie pour tout député au pouvoir, 20% pour les ministres et 25% pour le premier ministre.  Le tout sera déduit de la dette.

S’ils, les élus, ne font pas de déficit à la fin de l’année fiscale, ils seront remboursés tout comme nous les citoyens quant nous encaissons nos REER.  Ils retiennent $210.00 du $1000.00 immédiatement et c’est la totalité du REER encaissé qui est ajouté au revenu imposable annuel.

La retenue sur la paie des députés hebdomadaire ou aux deux semaines devrait être calculée sur le revenu brut.  Le rapport d’impôts annuel T4 devrait inclure la retenue.

Cette responsabilité de nos élus sera une loi venant du peuple québécois qui se renouvellera automatiquement à tous les débuts d’année fiscale d’un budget annuel d’un gouvernement majoritaire ou minoritaire.

 

Immoral mais légal

paradis fiscauxUne autre situation d’immoralité, ceci implique surtout ceux qui profitent des largesses de l’état, santé, assurance accident, des subventions de toutes sortes, des bas tarifs d’électricité, des taxes réduites si ce n’est pas une exemption totale.  Tous ces avantages sont payés par tous les québécois à même leurs impôts et taxes.  Mais ici, plusieurs gens bien nantis en profitent pour ne pas payer leur juste part d’impôts et taxes, en transférant leur argent dans des comptes de banque de pays surnommés paradis fiscaux.

Mais où c’est plus scandaleux, c’est quand ces mêmes gens ramènent une partie de cet argent ici pour rénover leurs propriétés, pour acquérir une nouvelle propriété ou faire une construction neuve et ils demandent au gouvernement une subvention ou un prêt à bas intérêts.

Un grand quotidien du Québec rapportait, mercredi le 18 juin 2014, qu’un grand motel de Montréal fait des rénovations de plusieurs millions de dollars avec de l’argent provenant de paradis fiscaux, qui est sans doute originaire du Québec; pour priver le fisc québécois d’impôts ces mêmes gens ont reçu des prêts à bas intérêts de la Caisse de dépôts et de placements.  Mais nous savons tous que c’est nous québécois, payeurs de taxes et impôts, qui contribuons à cette caisse.

Allons voir ce que Souveraineté La Solution inc. donnait comme solution dans son journal d’avril 2013, p. 5


                          

Radios engagées

 

 

LogoQR

Réalisez vos achats en toutes sécurité

 

Nul besoin de détenir un compte Paypal

Loading

Soutien au site

Ce site existe grâce à vos dons et à votre appui.
Aidez-nous en contribuant financièrement.
Utilisez le bouton suivant pour faire un petit don via Paypal.

                                    

5$ 10$ 15$ ou plus...

Connexion sécurisée pour votre protection

Toutes les contributions sont très appréciées.

Vous faîtes la différence,

MERCI!

 Souveraineté La Solution

10 ans déjà


Copyright © 2016. Tous droits réservés Souveraineté La Solution inc. Conception SLC

Ce site est protégé par RSFirewall!, la solution de pare-fou pour Joomla!